Webdoc

« Racontez-moi 5 ans de crise » : le premier webdoc de L’Echo

14-08-2012

Racontez-moi 5 ans de crise, le premier webdoc de L'EchoIntitulé « Racontez-moi 5 ans de crise », l’approche du webdocumentaire, mis en ligne le 8 août, est avant tout didactique ; en témoignent les intitulés de ses trois principales rubriques : « 5 ans de crise en une minute », « La crise en trois questions », « Racontez-moi la crise. 5 ans, 12 événements, 4 minutes pour comprendre ». « On s’adresse à des internautes pour qui le webdocumentaire peut être déroutant car ce ne sont pas des pages statiques liées les unes aux autres. Il y a trois pôles d’entrées, trois points de vue thématiques. Chaque module proposé peut être exploré indépendamment« , explique Nicolas Becquet, webmaster éditorial et réalisateur-concepteur du webdocumentaire.

Le webdocumentaire, cela fait longtemps que Nicolas Becquet y pensait mais il se heurtait à des questions de plateforme (et donc de coût). Jusqu’à ce qu’il découvre le logiciel Klynt, qui aura permis de réaliser le webdoc sans développeur et sans moyens financiers importants. « Ce logiciel a stimulé l’envie de se lancer. Les 5 ans de crise allaient donner lieu à une série d’articles thématiques dans L’Echo : c’est typiquement un vaste sujet qui nécessite une approche globale. On part d’une info mais on doit raconter une histoire. J’ai proposé la plateforme Klynt à mes responsables. Avec la version d’essai, j’ai très rapidement réussi à réaliser une architecture de site. Tout le monde était bluffé par le rendu professionnel. On m’a donné le feu vert, en coordination avec Serge Quoidbach, qui a coordonné les pages du journal. Et on a réfléchi à la manière de ne pas singer ce qui allait être publié dans le quotidien. »

Nicolas Becquet a pu compter sur le concours de trois journalistes qui, au terme de leurs reportages, posaient trois questions supplémentaires à leur interlocuteur pour alimenter les séquences vidéo du webdoc. L’interface a quant à elle été réalisée par l’infographiste de L’Echo. « Au total, on a mobilisé environ 8 personnes« , observe-t-il.

Regarder un extrait de l’interview de Nicolas Becquet


Si le journaliste connaît les bases du code informatique, il estime que celles-ci ne lui ont pas servi directement dans l’utilisation de Klynt. « Le logiciel fonctionne avec des lignes du temps, comme dans les logiciels de montage vidéo ou audio. On est dans une notion de durée et pas de page, comme dans le web statique. C’est un mode de fonctionnement assez facile à appréhender, intuitif. Le site de la plateforme est bien fait, avec une partie consacrée aux questions-réponses des internautes et un mode d’emploi thématique qui se lit en une heure et demi. On a réussi à adapter des graphiques interactifs sans code ou encore à réaliser un diaporama sonore assez rapidement. »

Voir le webdocumentaire « Racontez-moi 5 ans de crise »

L. D.

© AJP 2014 // Association des journalistes professionnels // Maison des journalistes, rue de la Senne 21, 1000 Bruxelles // info(at)ajp.be // A PROPOS/CONTACT