Economie/stratégies

Agoravox, Bakchich et les autres : « pure players » en danger

03-11-2009

La presse est en crise et ce phénomène n’épargne par les pure players, journaux d’information diffusés uniquement sur internet. « Le modèle publicitaire, en perte de vitesse, ne permet plus d’assurer la survie du média, bien que l’audience du site soit toujours au rendez-vous. D’ailleurs, nous avons récemment été obligés d’ajouter un serveur supplémentaire afin de pallier aux lenteurs dues aux pics d’audience à certaines heures de la journée« , expliquent les responsables du site communautaire Agoravox. Qui soulignent qu’aucun journal en ligne ne se trouve aujourd’hui à l’équilibre : « ni Rue89, ni LePost, ni Bakchich, ni Médiapart, ni Arrêt sur images, ni Slate. Et certains sont au bord du dépôt de bilan. »

Informer autrement de manière indépendante et gratuitement devient une gageure et, pour Agoravox, lancé en France en 2005 et devenu une fondation belge trois ans plus tard, les solutions ne sont pas légion : « Nous devons inventer un modèle qui soit cohérent avec l’ADN même de notre média (…), fait pour les citoyens, par les citoyens. » C’est pourquoi la fondation vient de lancer un appel aux dons à ses lecteurs.

Egalement dans de graves difficultés, le site d’information satirique Bakchich a lancé, en septembre dernier, une édition papier qui permet à la rédaction de survivre. « Mais on ne sait pas pour combien de temps« , explique Nicolas Beau, rédacteur en chef du site, dans une interview publiée sur journalismes.info. Le coût mensuel de la rédaction de Bakchich oscille de 80 à 90.000 €, tandis que sa version hebdomadaire lui rapporte entre 30 et 40.000 € pour 20.000 exemplaires vendus. Quant au site, né il y a trois ans, il attire une moyenne mensuelle de quelque 650.000 visiteurs uniques.

En Espagne, le site Soitu.es vient de fermer définitivement les portes. Il avait été lancé il y a vingt-deux mois par une équipe de journalistes issus du quotidien El Mundo. Dépendant de la publicité et d’un actionnaire refusant de soutenir davantage le projet, il n’a pas résisté.

© AJP 2014 // Association des journalistes professionnels // Maison des journalistes, rue de la Senne 21, 1000 Bruxelles // info(at)ajp.be // A PROPOS/CONTACT