Ressources

Dans les circuits du journalisme connecté

04-03-2014

Le journalisme numérique, Alice AntheaumeS’il ont recentré les débats sur la place et le rôle du journaliste, les développements numériques ont également remis en question sa manière de travailler. Exempt de limites territoriales et libéré de la pression de stricts délais de bouclage, le journalisme en ligne doit toutefois répondre à d’autres contraintes. Et celles-ci découlent des modes de fonctionnement des outils et plateformes numériques.
Alice Antheaume – journaliste française et enseignante à l’Ecole de journalisme de Sciences Pô – signe un petit ouvrage dans lequel elle décortique ces (r)évolutions dans ses divers aspects : de la pression temporelle à la chaîne de production de l’information en passant par le « déluge de données », l’audience et les réseaux sociaux. L’auteure épingle les nouvelles compétences du métier et observe le décalage entre journalistes et développeurs, deux professions entre lesquelles « des passerelles sont nécessaires », juge-t-elle. Elle aborde également la question de l’information automatisée, produite par des robots, « des journalistes au rabais ».
Elle rappelle que la situation évolue au rythme de l’apparition de nouveaux outils, de nouvelles pratiques du public et de nouvelles plateformes. « Personne ne
peut prédire exactement quel sera le futur du journalisme », écrit Alice Antheaume. « Les contenus appellent à commentaires et réactions, et ces réactions nourrissent
encore d’autres contenus journalistiques (…) dans un Work in progress ». Et c’est précisément sous cette dénomination anglo-saxonne que la journaliste poursuit sa réflexion en ligne, sur le labo médias de l’école de journalisme de Sciences Po.

L. D.

« Le journalisme numérique », Science Po, 188 pp., 2013, 14 €

Publié dans Journalistes n°156, février 2014

© AJP 2014 // Association des journalistes professionnels // Maison des journalistes, rue de la Senne 21, 1000 Bruxelles // info(at)ajp.be // A PROPOS/CONTACT