Ressources

Surfer sans être pisté

26-09-2011

Lorsque vous vous connectez à internet, vous semez vos traces derrière vous tels des petits cailloux. Effacez-les avant qu’elles ne vous causent des ennuis.
Complément à l’article « Effacer ses traces » publié dans Journalistes n°129

Votre ordinateur laisse des traces quand vous surfez sur internet : il stocke des fichiers temporaires (pages en « cache ») ; votre navigateur conserve votre historique de navigation et certains sites déposent sur votre disque dur des « cookies » (ou témoins de connexion). Ces derniers (des fichiers texte) permettent de vous reconnaître lorsque vous fréquentez régulièrement un site sur lequel vous devez vous identifier. Mais ils peuvent aussi être utilisés à des fins commerciales (publicité ciblée ou vente de votre adresse électronique, source de spams). (Image : Shutterstock.com)

Votre navigateur vous permet d’effacer toutes ces traces via les options qu’il fournit (onglets « outils » et/ou « options ») et, si vous utilisez un PC, via le menu « connexion réseau et internet » / « options internet » du panneau de configuration (accessible depuis la barre de menu « démarrer »). Le logiciel gratuit CCleaner peut vous simplifier la tâche en supprimant vos traces – qui relèvent de la vie privée – d’un seul clic.

Dans son Guide pratique du blogger et du cyberdissident publié en 2004, l’organisation Reporters sans frontières dispense une série de conseils pour bloguer de manière anonyme, utiles pour les journalistes travaillant dans un pays où la liberté d’expression est aussi limitée que surveillée. Car tout ordinateur connecté à internet dispose d’une adresse IP. Comportant une série de chiffres séparés par des points (par exemple, 213.24.124.38), elle est généralement fournie par votre fournisseur d’accès et peut changer à chacune de vos connexions.
Cette adresse, c’est votre signature lorsque vous injectez des données sur internet, y compris des commentaires sur des blogs ou forums. Le surf anonyme suppose de passer par un serveur intermédiaire (proxy) qui sera identifié à votre place. Les inconvénients du système : temps de connexion allongé et incertitude quant à l’éventuelle interception des données transitant par ce biais car il est impossible d’identifier le propriétaire d’un proxy. Ici, il ne s’agit donc pas de supprimer ses traces mais bien de les dissimuler.

L.D.

© AJP 2014 // Association des journalistes professionnels // Maison des journalistes, rue de la Senne 21, 1000 Bruxelles // info(at)ajp.be // A PROPOS/CONTACT