Actus

Des travaux de qualité récompensés aux Prix de la presse

09/05/2019

Ce mercredi 8 mai 2019 s’est déroulée à l’Hôtel le Plaza à Bruxelles la remise de la 56e édition des Prix de la Presse Belfius.

Pour évaluer les 300 candidatures, Belfius a fait appel à 14 jurys spécialisés, composés de professionnels des médias, de personnalités académiques, de lauréats de l’année dernière et de représentants de la banque. Ces jurys se sont réunis entre le 11 mars et le 4 avril et ont nominé au total 42 travaux.

Le jury final, émanant de ces jurys spécialisés, s’est réuni ce 8 mai après-midi et a désigné un lauréat par catégorie, choisi parmi les nominés.

Les lauréats des Prix de la presse Belfius

Les lauréats des Prix de la presse Belfius

Dans la catégorie « Presse digitale »,  ce sont Frédéric Loore, Maxime Daix, Ronald Dersin, Raphaël Batista, Mohammed El Abbani avec leur travail « Migrants : l’autoroute du trafic », paru sur parismatch.be, qui ont été primés. Ce reportage multimédia, réalisé sur plusieurs mois, permet de s’immiscer dans le quotidien des patrouilles de police et de comprendre – images à l’appui – le fonctionnement des réseaux d’immigration illégale actifs sur le territoire belge. En entrant anonymement en contact avec un passeur, l’équipe journalistique a pu comprendre le fonctionnement de tels réseaux. Les contextualisations des trois angles et l’usage de la vidéo offrent un produit journalistique pédagogique et accessible aux lecteurs.

Ce travail a été soutenu par le Fonds pour le journalisme et est accessible depuis le site vitrine du Fonds.

En « Presse locale », Joël Matriche et David Leloup ont été primé avec « Michèle Lempereur », paru dans Wilfried. Du marché public pour la construction d’un nouvel incinérateur à Herstal aux Éditions de l’Avenir rachetées par Nethys en 2014, en passant par le chancre liégeois de Bavière, le nom de la très influente et très discrète Michèle Lempereur se retrouve vite en bas de bien des contrats en région liégeoise. Veuve de Guy Mathot, en couple depuis plus de dix ans avec Willy Demeyer, les activités de cette VRP de luxe n’échappent pas à la polémique. Simple lobbyiste indépendante au carnet d’adresses bien fourni ou liaison véritablement dangereuse ? Pendant plusieurs semaines, Joël Matriche et David Leloup ont enquêté, pour le magazine Wilfried, sur l’énigmatique Mme Demeyer.

Les lauréats dans la catégorie « Presse écrite » sont Xavier Counasse, Anne-Sophie Leurquin, Marie Thieffry, Lars Bové, Saar Sinnaeve, et Kritof Clerix avec « Implant Files » (Le Soir, De Tijd, Knack). Se basant sur des documents inédits, obtenus auprès de l’Agence des Médicaments et de l’Inami, ce volet belge d’une enquête mondiale révèle comment ces dispositifs médicaux peuvent être mis sur le marché en ayant peu (ou pas) été testés et comment les incidents qu’ils causent ne sont pas rendus publics, de peur d’effrayer les patients. Véritable travail de révélation, une enquête d’intérêt général, rigoureuse et fouillée.

En « Presse photo », c’est Sébastien Van Malleghem avec « The Shame of the Sun » (De Standaard) qui a été primé. La série de photos de Sébastien Van Malleghem est une amorce d’un projet au long cours sur la crise que traversent actuellement les Etats-Unis. Pour une part, elle montre les conséquences des feux de forêts de l’automne 2018 en Californie. Pour une autre part, elle décrit la situation actuelle déplorable de la Floride avec notamment la paupérisation de sa population, mais aussi l’extinction accélérée de sa faune et de sa flore. Sa grande force est de dépasser la seule description de ces situations singulières pour donner au lecteur un aperçu percutant, cauchemardesque, d’un pays bien loin du slogan simpliste «Great again !».

La Lauréate en « Presse radio » est Ghizlane Kounda avec « Le judaïsme au Maroc » (RTBF – La Première – Transversales). Dans ce reportage, Ghizlane Kounda nous fait découvrir une réalité peu connue et qui méritait un éclairage. Au Maroc, la tolérance et le respect mutuel séculaires ont toujours droit de cité et permettent la coexistence pacifique des cultures.

En « Presse Télévisée », les lauréats sont Emmanuel Morimont, François Andreoletti, Serge Schots, Simon Bemelmans et Guillaume Latour avec « Terrain synthétique, gazon maudit ? » (RTBF – La Une – Questions à la Une). Questions à la une a investigué pendant un an sur le marché du terrain synthétique et les pressions de l’industrie. Une enquête approfondie, qui révèle des dangers jusque-là méconnus et qui remet en cause de nombreuses certitudes…

Dans la catégorie « Presse économique et financière », les lauréats sont Olivier Gosset, Michel Lauwers, Nathalie Bamps et Stéphane Wuille avec « La Biotech en Wallonie » (L’Echo). Ils apportent un éclairage intéressant sur ce sujet peu traité, sous un angle qui se distingue de ce qui se dit généralement sur la Wallonie.

Enfin, dans la catégorie « Deutschsprachige Presse », c’est Anne Kelleter qui remporte le prix avec « Die 68er und Ostbelgien » (BRF).