2015_10_14_journalistefreelance_accueilLa plateforme numérique JournalisteFreelance.be, créée par l’Association des journalistes professionnels et lancée en mars 2015, est un outil au service des journalistes indépendants belges francophones.

Ce site vient compléter d’autres actions de l’AJP en matière de sensibilisation (Le Livre Noir, la campagne « Pigiste, pas pigeons »…), d’information (le guide du pigiste), de soutien (le Fonds pour le journalisme), de défense (les droits, les tarifs) et d’accompagnement juridique. Mais il n’existera pas sans l’implication des journalistes concernés. Un comité d’accompagnement, constitué de freelances a été associé au démarrage du projet, et les développements seront suivis par des chercheurs du département de journalisme de l’ULB.

Les fonctions

Le répertoire a pour vocation de mentionner l’ensemble des journalistes indépendants membres de l’AJP. Chacun dispose d’une fiche de présentation très complète et précise entre autres ses spécialisations, domaines d’activité, langue de travail… Objectif : permettre aux utilisateurs (sources, éditeur, attaché de presse…) de trouver les journalistes à partir de plusieurs paramètres possibles de recherche.

Avec le forum de discussions, les journalistes disposent d’un outil leur permettant d’augmenter leurs compétences et expériences en les mutualisant et en créant un réseau de ressources. C’est aussi un moyen d’interpeller l’AJP sur diverses questions, notamment juridique. Ce forum leur permet également d’échanger entre eux des informations, des tuyaux et échanges confidentiels, des petites annonces matériel ou ressources humaines… L’accès au forum de discussion est gratuit et restreint aux journalistes membres.

Le calculateur de piges permet au pigiste de calculer ce que coûterait à un éditeur une heure de travail pour un salarié du même domaine d’activité (presse quotidienne, presse magazine, télévisions locales, radios et télés privées, audiovisuel public) et de l’expérience à faire valoir (débutant, 10 ans d’expérience, 20 ans d’expérience). Il s’agit d’avoir une référence pour négocier un tarif horaire décent. Cet outil indicatif fonctionne déjà en Norvège à l’initiative du syndicat des journalistes.

Les news permettent de communiquer des infos relatives à la profession et l’agenda répertorie les activités (formations, conférences, évènements…) susceptibles d’intéresser les journalistes.

L’espace de financement participatif a pour objectif d’offrir aux journalistes de nouvelles opportunités de financement (via le crowfunding), de leur permettre de valoriser leur travail, d’augmenter leurs revenus et de renforcer leur indépendance (financière et journalistique).

Enfin, l’espace de commercialisation sera créé pour vendre sur le marché belge et étranger (francophone et anglophone) les productions (papier, photo, tv, son) des journalistes membres. Un dispositif devra assurer la maîtrise des tarifs par les auteurs, l’entreprise étant, côté AJP, sans but lucratif.