» Etudiants affiliés à l'AJP » FAQ » Etudiant et travail indépendant » Dois-je payer des cotisations sociales ?

Dois-je payer des cotisations sociales ?

Imprimer cette page

Un étudiant qui travaille comme indépendant doit s’inscrire à une caisse d’assurances sociales pour les travailleurs indépendants. La liste des caisses sociales se trouve à la fin du Guide du journaliste indépendant.

L’inscription doit se faire au plus tard le premier jour de votre activité.

L’étudiant doit en principe payer des cotisations sociales dans le régime indépendant.

Il peut demander à en être exonéré ou à payer des cotisations réduites s’il répond aux conditions ci-après.

Attention : une inscription tardive empêche en principe l’octroi d’exonération ou de réduction de cotisations sociales !

Exemption

Il est possible d’obtenir une exemption de cotisations sociales : il faut en faire la demande à la caisse sociale à laquelle on s’est inscrit et réunir toutes les conditions suivantes :

Attention : le plafond annuel de 1423,90€ vaut pour une année civile complète de prestations. S’il n’y a pas de prestations pendant une année civile complète, le revenu perçu est fictivement recalculé sur une base annuelle pour vérifier que le seuil n’a pas été dépassé. Exemple : un étudiant travaille le dernier trimestre de l’année et perçoit 450 euros. Ses revenus ramenés sur une base annuelle sont de 450 x 4 trimestres = 1.800 €, ce qui dépasse le plafond. Dans ce cas, il n’y aura pas exemption mais possibilité d’une réduction de cotisation réduite (lire ci-dessous).

Cotisation réduite

Si toutes les conditions précédentes (d’âge, de fréquentation scolaire, d’allocations familiales) sont réunies, mais que l’étudiant indépendant gagne plus de 1.423,90 € /an, sans toutefois dépasser 6.742,06 €/an (revenus de 2014), il est possible (mais il faut le demander) de payer une cotisation réduite, la même que celle qui est due en cas d’activité « à titre complémentaire ».

La cotisation sera fixée par trimestre à 72,97 € pour la première année, à 74,75 pour la deuxième année et à 76,56 pour la troisième année. Une régularisation sera opérée la quatrième année, au moment où le revenu réel (après imposition) sera connu : la cotisation s’élèvera à 22% de ce revenu.

Important : les seuils de revenus cités ci-avant constituent des revenus réels annuels nets, calculés au départ de revenus bruts diminués des charges professionnelles déductibles. Ces charges professionnelles se montent forfaitairement à 20% du revenu brut. Elles peuvent être supérieures à 20% (on procède alors à la déduction des frais réels – consultez sur ce point le Guide du journaliste indépendant).

Si vous n’avez obtenu ni exemption, ni réduction

Si vous n’obtenez pas l’exemption ou la réduction de cotisations sociales (par exemple parce que vous avez plus de 25 ans, ou que vous dépassez les plafonds annuels, ou encore que vous ne bénéficiez plus d’allocations familiales), les cotisations sociales du régime indépendant à payer s’élèvent par trimestre à

1ère année  € 659,61
2ème année  € 675,70
3ème année  € 691,79


→    RETOUR A LA FAQ   

Etudiant et travail indépendant

Sommaire

  1. 1. On me propose des piges, j’accepte ?

  2. 2. Dois-je payer des impôts ?

  3. 3. Dois-je payer des cotisations sociales ?

  4. 4. Attention aux allocations familiales !

  5. 5. Dois-je m’inscrire à la Banque carrefour des entreprises ?

  6. 6. Dois-je ouvrir un compte en banque spécifique ?

Téléchargez la FAQ "Etudiant et travail indépendant" (PDF)
Téléchargez la FAQ "Etudiant et travail indépendant" (EPUB)