Ce jeudi 28 juin, des responsables d’associations professionnelles de journalistes (AGJPB, FEJ, FIJ) ont manifesté devant l’ambassade de Turquie à Bruxelles. En ce 500e jour de détention préventive de leur collègue Baris Terkoglu accusé « d’appartenance à une organisation terroriste », les manifestants ont dénoncé la criminalisation par le gouvernement turc des activités journalistiques au seul motif que celui-ci s’exerce de manière critique.


Baris Terkoglu a été adopté par l’Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique (AGJPB) dans le cadre d’une campagne de la Fédération européenne des Journalistes (FEJ). A travers lui, c’est la dérive autoritaire du gouvernement turc et la détention d’une centaine de journalistes que dénonce l’AGJPB. Il est inconcevable, estime-t-elle, qu’un pays si proche de l’Europe emprisonne des journalistes qui exercent leur métier d’informer et les maintienne aussi longtemps en détention préventive en attente d’un procès équitable.

A l’issue de la manifestation, l’AGJPB a transmis une lettre à l’ambassadeur de Turquie en Belgique. L’association y dénonce la longueur de la détention préventive de Baris Terkoglu, détention qui a dépassé depuis longtemps le « délai raisonnable » prescrit par la Cour européenne des Droits de l’homme. L’AGJPB redit aussi que le grand nombre de journalistes sous les verrous « fait de la Turquie le pire pays d’Europe, et un des pires pays au monde, sous l’angle de la liberté de la presse ».

L’AGJPB réclame avec insistance la libération immédiate des journalistes détenus en Turquie, ainsi que la révision des articles du code pénal et de la loi antiterroriste turcs, qui permettent précisément la criminalisation du travail journalistique.

Manifestation AJP Baris Terkoglu

Photo (Crédit : Alain Dewez) : Des responsables de l’Association des journalistes professionnels (AJP) et de la Fédération européenne des journalistes (FEJ) – (de g. à dr. : François Ryckmans, président AJP et AGJPB ; Philippe Leruth, vice-président FEJ ; Jean-François Dumont, secrétaire général adjoint AJP ; Marc Gruber, directeur FEJ)

Contacts :
Philippe Leruth (vie-président FEJ): 0476/ 697.104
Mehmet Koksal (vice-président AJP) : 0486/451.678
Martine Simonis (secrétaire nationale AGJPB): 0476/225.052