Actus

La FIJ dénonce la violence à l’égard des femmes journalistes

25/11/2016

L’AJP soutient l’action mondiale contre la violence basée sur le genre alors que de plus en plus d’attaques contre les femmes journalistes sont constatées.

Campagne contre la violance faite aux femmesPour célébrer la Journée des Nations unies pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes et des filles, la FIJ (Fédération internationale des journalistes), dont l’AJP est membre, participera officiellement à la campagne pour la Convention de l’OIT visant à mettre un terme à la violence basée sur le genre au travail.

Des études récentes montrent que près de 65% des travailleuses des médias ont été victimes d’intimidation, de menaces ou d’abus dans la sphère professionnelle, et près d’un quart d’entre elles ont subi des actes de violence physique au travail.

Si de nombreuses agressions se déroulent sur le terrain la plupart d’entre elles ont lieu au bureau et près de la moitié sont le fait d’un chef ou d’un superviseur.

Des incidents de violence sexuelle, de harcèlement sexuel et d’abus en ligne continuent à faire les gros titres mais très peu d’actions sont mises en œuvre – 70% des travailleuses des médias affirment que leur organisation n’agit en rien pour garantir leur sécurité.

Pour la FIJ, la violence contre les femmes reste l’une des violations les plus répandues et les plus tolérées des droits humains et ses auteurs continuent de jouir de l’impunité alors que leurs victimes perdent leur emploi, perdent leur carrière, sont réduites au silence ou pire encore, tuées.