L’AJP est l’aile francophone de l’Association générale des journalistes professionnels de Belgique (AGJPB) qui a fêté, en 2011, son 125e anniversaire.


Illustration : Cost

Illustration : Cost

C’est en 1886 que quelques journalistes décident de se réunir pour fonder l’Association Générale de la Presse Belge. Celle-ci regroupe des rédacteurs et des rédacteurs en chef mais aussi quelques directeurs. Un quart de siècle plus tard, en 1914, l’Union Professionnelle de la Presse Belge voit le jour en son sein. Seuls les travailleurs sont autorisés à s’affilier à cette dernière. C’est surtout sous l’impulsion de la dynamique sociale du début du vingtième siècle que cette Union professionnelle va prendre une importance croissante, encore davantage marquée après la fin de la Seconde Guerre Mondiale.

Dans le même temps, les journalistes prennent de plus en plus conscience de leur rôle spécifique : ils élaborent des projets pour une reconnaisance de leur statut.

Dans les années soixante, l’Union professionnelle rompt définitivement avec l’Association Générale de la Presse belge. Ce qui subsiste finalement encore de cette dernière est même absorbé par l’Union professionnelle en 1978. L’organisation reçoit un nouveau nom : l’Association Générale des Journalistes Professionnels de Belgique. Les employeurs ne peuvent plus en être membres. Ceux-ci vont donc se regrouper au sein de leurs propres unions professionnelles.

Les années nonante sont placées sous le signe d’un autre phénomène : celui de la communautarisation de l’AGJPB sur le modèle de l’Etat belge lui-même. Le 28 février 1998, une assemblée générale extraordinaire de l’AGJPB approuve la fédéralisation de l’association. Dans la foulée, les assemblées constitutives des membres francophones, d’une part, et néerlandophones, d’autre part, approuvent les statuts flambant neufs de l’Association des Journalistes professionnels (AJP) et de la Vlaamse Vereniging van Beroepsjournalisten van België (VVJ). Cela signifie qu’il faudra désormais compter avec trois associations professionnelles autonomes de journalistes professionnels, même si celles-ci restent fortement liées d’un point de vue organique et opérationnel. Cette structure triangulaire correspond à la logique fédérale de notre pays.

A l’occasion de son 125e anniversaire, en septembre 2011, l’AGJPB a publié une brochure commémorative (format PDF, 14 pages).