Actus

Harcèlement et sexisme en ligne : un homme sous les verrous

02/12/2020
Haine et harcèlement sur les réseaux sociaux

Haine et harcèlement sur les réseaux sociaux , © Johan de Moor

L’enquête n’a pas traîné. Quand l’AJP a déposé plainte, mi-septembre, au nom d’une quinzaine de ses membres mais aussi pour un préjudice propre, elle n’imaginait pas qu’une arrestation serait effectuée deux mois plus tard. Les coordonnées personnelles de ces journalistes indépendantes se trouvaient toutes dans l’annuaire de www.journalistefreelance.be, que gère l’AJP, et avaient été utilisées pour répondre à des annonces à caractère sexuel, engendrant  du harcèlement à caractère sexuel.

L’Association se réjouit d’une telle efficacité mais surtout du signal fort que cette arrestation adresse à tous ceux qui utilisent le web pour assouvir leurs besoins malsains.

L’inculpation vise en effet l’usurpation d’identité mais aussi le harcèlement et le sexisme. Ce sont en effet uniquement des journalistes femmes dont les données ont été utilisées illicitement par le suspect arrêté, celui-ci ne s’étant manifestement pas limité à une profession particulière mais puisant les coordonnées de femmes à bien d’autres endroits. L’AJP avait d’ailleurs été obligée, suite à ces agissements, de retirer toutes les données accessibles via www.journalistefreelance.be pour ne laisser ouvert qu’un seul canal de communication pour contacter professionnellement les freelances, le formulaire de contact.

N’hésitez pas à relire le dossier publié dans le numéro de septembre de Journalistes.