Actus

Les journalistes peuvent toujours circuler

04/11/2020

Si vous vous demandez quelles sont les implications des nouvelles mesures visant à limiter la propagation du COVID-19 sur votre travail de journaliste, sachez que celui-ci est, comme lors du premier confinement, considéré comme un « service essentiel ».

Il en découle que la carte de presse est suffisante pour être autorisé à circuler, y compris pendant les heures de couvre-feu. Veillez donc à l’avoir constamment sur vous.

Néanmoins, et particulièrement pour les déplacements professionnels à l’étranger, l’AJP recommande d’également se munir, lorsque les circonstances en laissent le temps, d’un « ordre de mission », qui pourrait compléter utilement le port de la carte de presse lorsque les représentants de l’autorité ne se contentent pas, pour quelque raison que ce soit, de la présentation de la carte de presse. Par ailleurs, la carte de presse internationale peut également se révéler utile à l’étranger, notamment aux Pays-Bas, où les autorités ont répondu à nos collègues de la VVJ que la carte de presse belge ne serait pas prise en compte, contrairement à celle de la FIJ (http://www.ajp.be/carte-de-presse-internationale/)

Si vous n’êtes pas (encore) en possession d’une carte de presse, il est possible d’en faire la demande via notre site.

Pour obtenir une carte de stagiaire, les renseignements sont ici : http://www.ajp.be/journaliste-stagiaire/.