Actus

RTL-TVI : les soustractions font craindre une info « low cost »

09/10/2017

RTL BelgiumUn conseil d’entreprise s’est à nouveau réuni lundi 9 octobre à RTL Belgium dans le cadre de la « procédure Renault » portant sur 105 emplois que la direction entend sacrifier. Après les 30 pertes annoncées dans les rédactions et les 15 à la régie IP, le secteur de la production serait le plus touché. Pas moins de 36 emplois devraient y disparaître, essentiellement des techniciens, cadreurs, animateurs et, peut-être, des journalistes.

Par ailleurs, des fonctions seront redéfinies pour réaliser des économies. Des personnes seront aménées à assumer plusieurs tâches aujourd’hui distinctes. On verrait ainsi des journalistes-réalisateurs, des journalistes-cadreurs et des cadreurs-monteurs par exemple.

Ces projets – qui feront l’objet d’une négociation – s’ajoutent à ceux qui avaient été présentés lors d’un précédent conseil d’entreprise. La suppression de 30 emplois dans les rédactions passerait notamment par les trois rédactions (Liège, Charleroi, Namur) qui n’auraient plus deux mais une seule équipe. « Pour une chaîne qui mise sur la proximité, c’est assez paradoxal », souligne-t-on parmi les journalistes. Moins de personnes pour traiter des sujets à décliner à la fois sur le web, en radio et en télé ne pourra déboucher que sur de l’info low cost, craignent certains. La direction annonce qu’il y aura aussi des « slows news » traitées plus en profondeur, … avec du temps pour le faire ? « On n’y croit pas, estime un journaliste. S’il s’agit d’une actualité, il faudra la traiter sans attendre, dans les mêmes conditions que les « hots news »… »

J.F.Dt