Qui a dit ?

1. « La majorité des journalistes belges continuera à bien faire son boulot, malgré les obstacles placés çà et là par quelques bien-pensants. »
Demetrio Scagliola (dans Sudpresse, le 26/6/13)
2. « J’adore les journalistes, mais qu’ils viennent faire leur travail avec nous et je verrai comment ils font pour faire, après quatre semaines, ce qu’on a fait. »
Joëlle Milquet   (à RTL-TVI, le 21/11/12)
3. « Le Fonds pour le journalisme, c’est bien et si c’est fait de manière impartiale – ce dont je ne doute pas – ça va bénéficier également aux quotidiens. »
Daniel Van Wylick (aux EGMI, le 15/12/2011)
4. « La différence entre littérature et journalisme, c’est que le journalisme est illisible et que la littérature n’est pas lue. »
Oscar Wilde
5. « Les journalistes, c’est vraiment des pourris, tous. On ne va pas les rater. »  
Dominique Strauss-Kann (le 4/10/2011)
6. « Les médias ont un problème gigantesque. Même un chien ne les croirait pas. S’ils sortaient, ils pourraient eux-mêmes en faire le constat. »
Bart De Wever (à Apache.be, mai 2012)
7. « Il est évident que jamais je n’ai voulu remettre en cause le professionnalisme des journalistes du Nord comme du Sud. »
Elio Di Rupo (décembre 2010)
8. « Je croirai vraiment à la liberté de la presse quand un journaliste pourra écrire ce qu’il pense vraiment de son journal, dans son journal. « 
Guy Bedos
9. « La transparence est essentiellement une illusion : elle permet éventuellement le constat, pas la compréhension. »
Hugues Le Paige (« Télévision publique contre World Company », Labor, 2001)
10. « Dans l’esprit monarchique qui nous est familier, le président d’une entreprise joue au souverain et, dans un journal, le directeur de la rédaction au dictateur de salut public. »
Alain Minc (« Le Média choc », Grasset, 1993)