Sommaire

1. Le journaliste est un auteur
2. Etude de la diversité et de l’égalité dans la presse quotidienne belge francophone
3. En savoir plus

Le journaliste est un auteur

La loi comme la jurisprudence sont claires : les journalistes salariés ou indépendants sont des auteurs à part entière et bénéficient à ce titre de droits d’auteur, moraux et pécuniaires, sur leur travail. Ils peuvent donc aussi décider de céder ou non leurs droits, à leur employeur comme à un tiers. Ils peuvent aussi confier la gestion de leurs droits à une société dont c’est la vocation. En l’occurrence, l’AGJPB et l’AJPP ont créé la SAJ, Société des auteurs journalistes.

Mais la plupart des cessions auxquelles on assiste en faveur des employeurs sont des cessions « sauvages » et contraintes, soit à l’engagement, soit ultérieurement. Non seulement le journaliste n’a généralement pas la possibilité d’en discuter les conditions mais, en outre, ces contrats n’assurent pas correctement le respect des droits moraux et ne prévoient en général aucune rémunération pour la réutilisation du travail journalistique (sites internet, éditions-sœurs, exploitation commerciale par des tiers,…) .

Page suivante : « Les droits d’auteur et le fisc »