Outils et ressources

Pour un équilibre hommes-femmes dans l’information, le rapport 2010 du GMMP en Communauté française de Belgique préconise l’utilisation d’une série d’outils listés ci-dessous.

+ Charte sur l’égalité des chances pour les femmes à la radiotélévision adoptée à la clôture de la conférence de l’Union européenne de radio-télévision (UER) portant sur « Le reflet de la diversité. Un défi pour les femmes et les hommes de radio-télévision », à Londres, le 5 mai 19951. En Belgique, seule la BRTN (à l’époque) a signé cette charte.

+ « Éthique et genre : égalité dans les salles de rédaction ». Suite à la rencontre d’une soixantaine de journalistes issus de 45 pays, la brochure « Rétablir l’équilibre » est disponible sur le site de la Fédération internationale des journalistes depuis 2005.

+ Le centre de ressources pour l’égalité Amazone a développé un répertoire d’expertes belges dans différents domaines d’activité professionnelle2 , afin que les journalistes ne disent pas trop vite : dans ce secteur, il n’y a pas de femmes à interviewer« . Ce répertoire en ligne fait suite à un annuaire daté de 1993. Le ministère fédéral de l’Emploi et du Travail y avait répertorié 1.119 « femmes ressources  » dans les domaines politique, économique, scientifique, social et culturel3.

+ Féminisation des noms de métiers : Pour obtenir le guide 2005 gratuitement : 02/413 32 74 ou secretariat.lngfr@cfwb.be

+ De 1997 à 2000, le projet européen Screening gender a proposé aux professionnels des médias un outil d’information, de bonnes pratiques et d’images vidéo illustrant les relations entre le genre et les médias.

+ En 2006, la Fédération internationale des journalistes (FIJ) a publié un DVD intitulé « Portraying politics. A toolkit on gender and television« . Ce DVD – malheureusement épuisé, mais dont certains éléments sont en ligne – contient des exemples de médiatisation des stéréotypes sexués sous forme d’extraits vidéos tirés des différentes chaînes européennes. On y voit par exemple une parlementaire européenne se faire accuser par un journaliste d’être en déplacement à l’étranger au lieu de s’occuper de ses enfants.

+ En 2008-2009, l’Université des Femmes a rassemblé des expert-e-s, des professionnel-le-s, un public concerné, dans le cadre d’un séminaire de formation intitulé « Femmes et médias, médias de femmes » dont les actes seront publiés fin 2010 dans la collection « Pensées féministes ».

+ Dès 2011, la FIJ envisage de rassembler d’autres bonnes pratiques à travers le monde et de les diffuser largement.

+ Enfin, serait-il réaliste et/ou efficace d’imaginer un label de qualité, un prix, un incitant à plus d’attention aux égalités hommes/femmes ?


1.Les signataires déclarent que : « Toutes les femmes ont droit à :
• Un traitement honnête et égal au travail et dans le cadre des procédures d’engagement, de sélection et de promotion.
•
L’égalité des chances à tous les niveaux et dans tous les groupes professionnels, avec une égalité d’accès à la formation, au recyclage et la promotion, ainsi que le droit de participer aux processus décisionnels et rédactionnels.
•
L’égalité de salaire et l’égalité des droits des travailleurs à temps partiel.
• Un environnement de travail sans harcèlement sexuel, langage insultant ou intimidations.
•
Des conditions de travail et une éthique de travail qui donnent à chacun la possibilité de planifier et combiner travail et vie privée, sans perdre pour autant des opportunités de carrière.
• Un environnement de travail sain et sûr.
• Un traitement honnête lors de la préparation et dans le contenu des programmes pour les programmateurs et les collaborateurs, où les intérêts des auditeurs et des téléspectateurs féminins sont respectés
« .
2. VEGA (Valoriser les expertes et l’approche de genre) : www.amazone.be. En Flandre, www.expertendatabank.be (Kluwer).
3. L. ZAID, F. KERMAJOU, Ne dites pas trop vite : il n’y a pas de femmes : une liste de ‘femmes-ressources’ dans les domaines politique, économique, scientifique, social et culturel, Bruxelles, Ministère de l’Emploi et du Travail et de la Politique d’Égalité des Chances, 1993, 236 p.