Un cadre méthodologique général, une application adaptée à la FWB

Le travail de recherche se fonde sur des données à la fois quantitatives et qualitatives. La première étape est la récolte de données quantitatives. Cette représentation chiffrée permet de fournir une image détaillée de la présence des femmes et des hommes dans l’information au niveau mondial, de dé- terminer les types d’histoires dans lesquelles ils se trouvent, les rôles qu’ils ont dans les informations, etc.

Femme Expert

Illustration : Philippe Cruyt

Un guide de monitorage et de codage spécifique pour chacun des médias – télévision, radio, presse écrite, Internet et nouvelles Twitter – a été développé, chaque support médiatique ayant ses particularités.

Pour recueillir ces données numériques, les chercheurs appliquent une grille de codage aux diverses pièces de l’échantillon. Elle définit les domaines dans lesquels une information est requise et la gamme des réponses que l’on peut donner. Pour chaque question de la grille, l’analyste choisit un chiffre (ou un “code”) correspondant à sa réponse et l’inscrit sur une fiche de codage.

Prenons par exemple la grille d’analyse des journaux télévisés (voir l’onglet « annexes »). Les colonnes 5 et 6 de cette grille permettent d’identifier les journalistes en action. Quel est son rôle (col. 5) : présentateur (codez 1), reporter sur le terrain (codez 2), commentateur en studio (codez 3) ? Quel est son sexe (col. 6) : féminin (codez 1), masculin (codez 2), transsexuel (codez 3), ne sait pas (codez 4).

Les données de toutes les équipes de recherche sont encodées dans une base de données en ligne et sont, ensuite, compilées par le GMMP pour élaborer les tableaux chiffrés du rapport mondial. Ils envoient également à chaque participant les résultats nationaux qui lui sont propres et qui seront exploités et développés dans les rapports nationaux.